Une fois portée, la dentelle donne du corps à la robe, du volume au top, du caractère à toute tenue. Comme une seconde peau, elle est en parfaite harmonie avec la silhouette, laissant les motifs danser tels des ombres chinoises. Mise en lumière, la guipure sublime la géométrie d’un dos, le galbe d’une épaule, le relief d’un décolleté. Elle occulte pour mieux dévoiler ; c’est la dentelle signée Sandro.

Dans l’Atelier boulevard Haussmann; libres et synchronisés, les doigts piquent. La couturière interroge le croquis jusqu¹à trouver le bon empiècement, la meilleure manière de façonner l’emmanchure, de sculpter le prochain col cheminée, et l’âme de la Maison Parisienne s’éveille.

Haut Up arrow